alphabet_watercolor_patterns_gb_illustrations

Petit dictionnaire de linguistique

Ce petit dictionnaire linguistique regroupe les termes linguistiques qui permettent de décrire les caractéristiques d’un nom, et les procédés linguistiques et figures de style qui peuvent servir de modèles ou d’inspiration lors de la création d’un nom de marque.

Acronymen.m. nom formé à partir des lettres ou syllabes initiales d’un groupe de mots ou d’une phrase, et qui, contrairement à un sigle, se prononce de façon liée, et non de façon épelée. Aussi appelé “sigle acronymique”.
Exemples en français : ovni (pour objet volant non-identifié, prononcé “ov-ni”) Benelux (pour Belgique, Nederland, Luxembourg)
Exemples de marques : FNAC (prononcé “fnaque”), IKEA (prononcé “iquéa”)

Aphérèsen.f. Suppression d’une lettre ou d’un groupe de lettres au début d’un mot. Opposé de l’apocope.
Exemple en français : zique pour musique
Exemple de marque : Motorola Droid (pour android)

Apocopen.f. Suppression d’une ou plusieurs lettres à la fin d’un mot. Opposé de l’aphérèse.
Exemples en français : récré pour récréation , fac pour faculté.
Exemple de marque : Autolib’ (apocope de “liberté”)

Collocationn.f. Groupe de mots qui ont tendance, plus que d’autres, à se retrouver ensemble. Les collocations sont donc affaire de statistique
Exemples en français : Cadeau d’anniversaire, faim de loup.

Lexèmen.m. Mot du dictionnaire.
Exemples en français ou anglais : téléphone, bouteille, pensée, box, time
Exemples de marques : Free, Apple, Blackberry

Logatomen.m. Mot formé à partir de sons et syllabes pouvant correspondre aux règles phonologiques d’une langue donnée, mais sans signification propre. En revanche, il peut faire appel à notre imaginaire ethnologique ou vagabond (consonance italienne, polynésienne). Il peut également s’appuyer sur une racine opaque.
Exemples de marques : Kookaï, Kodak, Nissan (racine opaque : les racines japonaises nichi et san qui signifient ensemble “industrie du Japon”)

Métaplasme n.m. modification d’un mot par l’ajout, la suppression, la substitution ou la permutation d’une lettre, d’une syllabe ou d’un son. L’aphérèse, l’apocope et la syncope sont des métaplasmes.
Exemples en français : blème (problème), ciné (cinéma), grateau (gâteau)
Exemple de marque : Google (de “googol” signifiant 10 puissance 100)

Métonymie n.f. figure de style qui consiste à remplacer un nom par un concept avec lequel il est en rapport par un lien logique.
Exemples en français : un toit (pour désigner une maison), Paris a faim (où Paris désigne les Parisiens)

Mot-valise n.m Fusion de deux mots, qui s’imbriquent de sorte que, le plus souvent, la dernière syllabe du premier tient lieu de première syllabe de second.
Exemples en français : franglais, japoniaiserie, adulescent
Exemple de marque : Accenture (accent + future)

Néologismen.m. Mot nouveau construit à partir d’une racine transparente, à laquelle on a ajouté des préfixes ou suffixes de toute nature.
Exemples de marques :  Publicis (de “publicité”),  Naturalia (de “nature”)

Onomatopée – n.f. mot exprimant un bruit, une action, un cri, un geste, un sentiment, un
Exemples en français : boum (explosion), atchoum (éternuement), cui-cui (cri d’oiseau), pfff (ennui, exaspération)
Exemple de marque : Bing

Oxymoren.m. Syntagme paradoxal, groupe de mots antinomiques. Les oxymores ont généralement un caractère poétique.
Exemples en français : une glace brûlante, un silence assourdissant

Palindrome – n.m. Mot ou groupe de mots qui se lit indifféremment de gauche à droite ou de droite à gauche.
Exemples en français : kayak, radar
Exemples de marques : Civic, Axa

Paronomase – n.f. Procédé qui consiste à rapprocher, dans une même phrase ou groupe de mots, des paronymes ou des mots aux sonorités proches.
Exemple en français : qui se ressemble s’assemble
Exemples de marques : Tic Tac, Blackjack

Paronyme – n.m. Mot qui ressemble fortement à un autre, de par sa forme, son orthographe, sa prononciation, mais dont le sens diffère fondamentalement.
Exemples en français :  conjoncture/conjecture, percepteur/précepteur, asocial/associable

Patronyme n.m. Nom de personne.
Exemples en français : Cédric, Dupont
Exemples de marques : Renault, Bouygues

Sigle n.m. nom formé à partir des lettres initiales d’un groupe de mots ou d’une phrase, et qui, contrairement à un acronyme, se prononce épelé, et non de façon liée. Aussi appelé “sigle épelé”.
Exemples en français : TVA (prononcé “té-vé-a”), VTT (“vé-té-té”)
Exemples de marques : SNCF (prononcé “esse-enne-cé-effe”), BNP (“bé-enne-pé”), IBM ( “i-bé-emme”)

Syncopen.f. Suppression d’un son, voyelle ou consonne, ou d’un groupe de sons à l’intérieur d’un mot.
Exemple en français : M’sieur pour Monsieur

Syntagme figén.m. Groupe de mots dont le sens ne peut pas être déduit de la somme des sens des mots qui le composent. Aussi appelé “mot composé”.
Exemples en français : pomme de terre, petit pois

Syntagme libren.f. Groupe de mots quelconque, dont la signification globale correspond à la somme des sens des mots qui le constituent.
Exemples en français : camion rouge, table en bois
Exemples de marques :
La Vache Qui Rit, Petit Bateau

Toponymen.m. Nom de lieu. Lorsqu’ils ne sont pas connus, les toponymes sont alors perçus comme des logatomes.
Exemples en français : Paris, Ushuaïa (bien que connu des Français grâce à l’émission de télévision éponyme, un grand nombre d’Américains n’en ont jamais entendu parler et le considéreront donc comme un logatome).
Exemples de marques : Amazon, Evian